CeciMac.net

Logo CecimacWebmestre Anne Robertson


Accueil  Astuces  Téléchargements  Basse vision  Braille  Sites dans d'autres langues  Contactez‑nous Formation

Les témoignages des utilisateurs Mac et VoiceOver

Philippe Rebecca Pierre Michaël Michel Murielle Francisco Lucas

Pourquoi un aveugle est passé du PC au Mac

Philippe, aveugle, passé de Windows à Mac. Pourquoi ?

En premier lieu, je tiens à préciser que je ne suis ni de près ni de loin impliqué professionnellement ou autre dans le monde Apple.
Cet article pour expliquer pourquoi j'ai choisi en 2008 de basculer de Windows à Mac.

Un peu d'histoire.

J'ai une rétinite pigmentaire déclarée à l'âge de 14 ans et vraiment invalidante depuis 1990 et m'empêchant de lire depuis 2007.

J'ai commencé l'informatique en 1982 avec un Sinclair ZX 81, un tout petit ordinateur de 1 kO de mémoire vive, puis sur Oric Atmos et, en 1988, un PC. Depuis lors j'ai toujours utilisé des PC en découvrant Windows au début des années 1990 avec Windows 3.0. A cette époque, ma vision des produits Apple était élitiste et cette vision est restée comme cela pendant longtemps. Donc à fond sur Windows en attendant impatiemment les dernières versions, les nouveaux processeurs à sortir, etc. Un vrai Geek, quoi.

Je me suis mis à la programmation, en Basic comme beaucoup pour commencer, puis le Turbo Pascal, le C, le Delphi et quelques langages pour le net. J'ai reçu une formation à Guinot puis au CNAM de Montpellier (Bac +4 en programmation).

Mais au fil des évolutions de Windows, j'ai vu le système évoluer de pire en pire au fil des versions. Un peu comme un immeuble auquel on ajoute des étages sans renforcer les fondations ; ça branlotte, c'est instable, etc.

Donc vers 2007, ma vue s'est progressivement éteinte et il a fallu que je me penche sur un lecteur d'écran, mais têtu et habitué à mes adaptations visuelles faites sur Windows, j'ai très peu utilisé JAWS. C'est donc un produit que je ne connais pas et par conséquent, je ne le jugerai pas. Le seul commentaire que je peux faire à son sujet, c'est son prix, plus qu'exorbitant, proche de l'escroquerie. Je sais qu'un très grand nombre d'utilisateurs de JAWS ne l'on pas acheté et utilisent des versions pirates. Dommage d'en arriver là. Un prix raisonnable n'obligerait pas les gens à procéder comme cela, mais ça c'est une autre histoire.

Courant 2008, j'ai fait un point et me suis demandé qu'elle allait être mon avenir informatique. Passer sur Vista ? Pour quoi faire ? Un ordinateur doit apporter de l'aide dans la vie quotidienne et pas des migraines—j'ai passé l'âge. Passer sous Linux, j'aurais bien aimé, le concept du libre me plait beaucoup, mais les outils d'accessibilité sur ce système sont loin d'être à la hauteur.

Et pourquoi pas le Mac ?

Pourtant j'étais rempli de préjugés : les Mac c'est pour les snobs, les Mac ne sont pas accessibles, les Mac sont chers, etc. Après des recherches, je me suis rendu compte que Apple intégrait dans son système un lecteur d'écran en standard (VoiceOver). Intéressant mais à voir avant tout. J'ai donc trouvé une liste de discussion consacrée au sujet (www.cecimac.org, devenu www.cecimac.net) et me suis fait une idée. J'ai donc franchi le cap et ai investi dans un portable de chez Apple. Il a simplement fallu acheter un pack de voix en français, investissement raisonnable au demeurant (€100).

Machine déballée, connectée et tout et tout. Et maintenant, je fais quoi ?

Deux solutions :

…ce que j'ai fait, avec mon PC d'un coté, sur lequel je lisais un PDF, et le Mac de l'autre pour passer à la pratique. La transition s'est faite en quelques jours. Il est vrai que j'ai une bonne culture informatique et que j'y ai passé des heures pendant ces jours.

Sur la liste CeciMac, je me suis rendu compte que beaucoup de switchers (c'est comme cela que l'on appelle les gens qui passent de Windows à Mac), n'avaient pas la même approche et voulaient pouvoir tout faire sans passer par une période d'apprentissage obligatoire, plus ou moins longue en fonction des personnes.

Avec mon expérience, je conseille aux futurs switchers de bien réfléchir et d'accepter une période où ils seront des novices. Plus cette acceptation sera présente, plus la progression sera rapide. Il en est certains qui voulaient configurer des boîtes mails sans connaître le lecteur d'écran, d'autres qui ne voulaient pas perdre leurs réflexes Windows / JAWS, ou encore d'autres qui voulaient rédiger des rapports avant de connaître quoi que ce soit du Mac. Cela pouvant conduire à des découragements. Il est important de bien intégrer que l'on change d'univers : nouveau système informatique, donc philosophie différente mais aussi et surtout nouveau lecteur d'écran, et là aussi une philosophie différente.

Mais quand le cap de l'apprentissage est passé, quel pied !

Après plus d'un an et demi d'utilisation du Mac et de son lecteur d'écran VoiceOver, je suis très satisfait de mon changement de route informatique, et je certifie que dans l'état actuel des choses, je ne reviendrai pas sur Windows. Pour y revenir il faudrait que Apple perde son avance et que Microsoft se mette au boulot en proposant un système digne de ce nom, et qu'il intègre un lecteur d'écran fonctionnel en standard sans être obligé de passer à la caisse de Freedom Scientific et CECIAA.

Oui le Mac est plus cher qu'un PC d'entrée de gamme, mais un Mac d'entrée de gamme équivaut à un PC milieu de gamme, et la durée de vie d'un Mac est plus longue. Pas d'abonnement annuel pour un anti-virus, il n'y en a quasiment pas sur Mac (environ 40, contre plus d'un million sous Windows). Pas d'anti-spy ou autres. Pas de lecteur d'écran prohibitif à acheter (pour ceux qui veulent rester dans la légalité). Un système cohérent, stable et performant dont la sécurité est bien plus solide que celle de Windows (la sécurité absolu n'existant pas, bien sûr). Un plantage système en un an et demi d'utilisation. Quelques plantages de VoiceOver mais totalement transparents, vu qu'il redémarre tout seul tout de suite. Ça change de Windows ! Pas de logiciels à installer pour commencer à utiliser sa machine ; l'essentiel est là : lecteur et créateur de PDF, traitement de texte simple, logiciel de gravure, un carnet d'adresses commun à tous les logiciels de l'ordinateur ainsi que le calendrier, etc. Le bonheur à utiliser !

Côté logiciels, me direz vous ?

Eh bien, tous les logiciels Windows n'existent pas forcément sur le Mac, mais des équivalents existent. La suite Office de Microsoft n'est pas accessible sur le Mac, mais la suite iWork d'Apple l'est, et elle est au moins aussi performante. MSN, pas de problème, il y a ce qu'il faut, et c'est vrai pour un grand nombre d'applications. La seule chose qui pourrait bloquer les musiciens est l'absence de studio audio accessible, tel que peut l'être Sonar sur Windows. Apple et sa filiale ProTools travaille pour rendre ProTools accessible d'ici quelques trimestres / années. Il faut savoir que, comme toujours, tout n'est pas accessible. Seuls les programmes écrits en utilisant la norme Apple (Cocoa) sont accessibles. Ils représentent une très grand partie de la logithèque actuelle.

Sachez aussi que Apple est la seule société grand public dont la quasi-totalité des produits nous est accessible :

Encore une fois, non, je ne suis pas impliqué dans l'industrie Apple, mais je tenais, par cette petit présentation, à faire partager mon expérience des produits de la marque à la pomme, et vous invite à vous rapprocher d'utilisateurs Apple aveugles pour vous rendre compte par vous-mêmes.

Il est vrai que la promotion de ces produits ne pourra se faire que par le bouche à oreille, car l'industrie de l'accessibilité ne veut surtout pas que ces informations circulent, car ils son assis sur une mine d'or, et ne veulent surtout pas que les aveugles partent vers des solutions grand public accessibles.

Rédigé par : Philippe Brun — Montpellier, France.
joignable via la liste de discussion Forum@cecimac.net.
Ajouté au site le 15 mars 2010.

Les témoins


Témoignage sur mon choix quant aux produits Apple

Bonjour, Rebecca, 42 ans (tant pis, je l’ai dit), et perdant la vue d’un glaucome depuis 8 ans.

Deux ans de PC avec Windows 98 deuxième édition en tant que voyante, mais à la base voulant acquérir un Mac de bureau.

J’ai entendu de tout en cette période. Que PC est le langage universel tout comme JAWS pour les déficients visuels, que je ne trouverais aucune aide car rares sont les utilisateurs Mac, et qu’il y avait un choix insuffisant quant aux logiciels.
Cela remonte 10 ans en arrière.
Il y avait un revendeur Apple agréé dans ma ville.
Je me suis laissée influencer et j’ai acheté un PC.

JAWS et moi

Puis 4 années après, j’ai découvert qu’un déficient visuel pouvait faire de l’informatique tout comme les autres.
J’ai commencé comme cela avec JAWS et une formation.
J’ai été subventionnée car je trouvais cela extrêmement cher et injuste.
J’ai eu du plaisir à m’y remettre, mais je ne trouvais pas simple du tout.
Non pas les logiciels, mais les scripts, le configurateur, le Windows Update qui à chaque fois ne ressemblait jamais au précédent.
Bref j’ai fait bon gré mal gré.
Cela m’a permise d’avoir de l’autonomie dans ma vie de tous les jours.

Mon frère, de deux ans mon aîné, est un inconditionnel des produits Apple, et depuis qu’il a posé ses doigts sur un clavier, c’était sur un Mac.
Il m’a toujours vanté la stabilité, les possibilités, et je le vois tellement cool devant son Mac que je me disais "Il a de la chance", et j’étais heureuse pour lui.

L'iPhone et moi

J’ai découvert l’iPhone et surtout l’indépendance vis-à-vis d’une société couvrant le handicap visuel.
Je ne voulais aucun fil à la patte avec ces sociétés qui font fortune sur le dos des handicapées…
Un copain m’a faite découvrir l’iPhone et j’ai su de suite que c’était un produit pour moi.
On s’est moqué de moi chez certains copains "miro". Alors je me suis tue et j’ai suivi ma route.

Le Mac et moi

La même chose s’est passée pour le Mac. Ne dit-on pas que pour vivre heureux, restons cachés? Alors c’est ce que j’ai fait, mais maintenant je parle… alors que j’ai cherché à leur montrer tout simplement qu’il y avait un possible.
Ensuite dans les deux mois qui ont suivi, je me suis mise à rêver d’un Mac portable.
Je me suis inscrite sur le Forum CeciMac, où j’ai reçu un accueil de qualité tout comme les réponses qui y passaient.
Anne, Archie, Théaud et Philippe m’ont rassurée quant aux différents possibles avec un Mac.
J’ai particulièrement apprécié l’humour d’Archie et je me suis dit "Ici, on ne se prend pas la tête, et surtout il y a toujours quelqu’un pour aider tôt ou tard…"

Cela fait 3 mois que j’ai mon MacBook Pro que je trouve fort joli (faut pas oublier que je suis une nana !), et je suis bluffée.
La mise à jour se fait à la douce, tout fonctionne parfaitement, et l’esprit Mac, j’en ai fait le mien.
J’ai fini par comprendre l’interaction et les boites de dialogue pour enregistrer mes fichiers à l’endroit où je le souhaitais…

Faut dire que j’ai un super prof talentueux de patience à mon endroit, et grâce à lui et avec vous la liste, j’ai plaisir à découvrir et à apprendre.

Les logiciels et moi

J’aime le sélecteur de Safari car on peut bien voir une page rapidement ; j’apprécie iTunes et surtout la facilité pour la synchronisation avec l’iPhone.
GhostReader est un petit programme pour convertir des PDF en différents formats audio ou en RTF. J’apprécie beaucoup.
C’est vrai, on s’occupe plus des applications qu’à un quelconque nettoyage ou plantage.

Bref, vous l’aurez compris, je suis devenue une adepte de mon Mac et du monde Apple.

Je garde mon PC car je suis conservatrice, et que j’y fais des choses que je n’ai pas encore fait sur Mac. Mais petit à petit, Mac va prendre le dessus.

Les autres et moi

Je remercie Cecitek, CeciMac, et tous les nouveaux copains que j’ai rencontrés grâce à ce forum de discussions où l’esprit y est bon et sans prise de tête.

Je ne sais s’il y a une morale à mon histoire, mais mon frère a trouvé banal que je me mette au Mac et je vous le donne en mille. Le commerçant où j’ai acheté mon Mac, c’est celui où, il y a dix ans, j’ai franchi la porte la toute première fois.
Et comme un fait exprès, il est à 150 mètres de chez moi.
Cela fait beaucoup de choses qui rassure…

N’hésitez pas, les Windowsiens, testez, écoutez, découvrez et vous serez séduits tout comme moi, je l’espère.
Tentez l’aventure Mac !

Rédigé par : Rebecca
joignable via la liste de discussion Forum@cecimac.net.
Ajouté au site le 15 mars 2010.

Les témoins


Pourquoi un aveugle est passé du PC au Mac

Pierre change d'avis et de plate-forme !

Je suis, moi aussi, aveugle complet et utilisateur de JAWS depuis une dizaine d'années. J'ai goûté à la Pomme lors du salon Autonomic 2008. On m'a prêté un Mac Mini à l'époque, avec OS X 10.5 Léopard. J'ai été déçu : trop de touches et raccourcis clavier, pour des résultats pas à la hauteur. Puis j'ai suivi l'arrivée du Léopard des neiges, OS X 10.6. J'ai réinstallé le Mac Mini, et là, j'ai aimé ! Bon, j'arrête là. En gros vous ne devriez pas le regretter. Cela reste de l'informatique ; ironie, il y a des bugs et des plantages (d'applications, car planter un Mac faut y aller). J'ai moins de scrupules à faire des installations sans voyants sous la main. Vous savez—l'installation qui se termine avec un ordi muet, et vous devant, vous disant "Qu'est-ce qu'il y a marqué?" C'est peut-être pas grand chose, et vous avez perdu une heure, deux heures, voire plus—et vous êtes quelque peu contrarié (rire jaune) !

La cohabitation !

Aujourd'hui, j'ai pas mal bricolé avec succès sur le logiciel de virtualisation VMWare Fusion. Si vous avez encore besoin de Windows et que vous voulez deux ordinateurs en un, je vous conseille ce logiciel-là. C'est bluffant d'entendre Éloquence et Alice causant simultanément. Partant du principe qu'il n'existe aucun lecteur d'écran qui passe partout, et malheureusement aucun navigateur Internet qui passe sur tous les sites, voire la guerre du Flash, j'ai actuellement trois lecteurs d'écran et trois navigateurs : respectivement VoiceOver, JAWS et NVDA, et Safari, Firefox, et Internet Explorer 8. J'oublié : j'ai deux systèmes d'exploitation, Mac OS X 10.6.4 et Windows 7 64. Tout ça embarqué dans un MacBook Pro 13 pouces, 2,53 GHz, avec 4 GO de RAM, et 256 GO de disque dur.

Non, non, je ne suis pas un collectionneur pour le plaisir, mais par nécessité. Un exemple tout simple : le site de ma banque a changé. Avec Safari, j'ai les débits mais pas les crédits ; gênant, non? Avec I E 8, j'ai tout, mais je ne peux pas faire de virements ; dommage! Avec Firefox, j'ai tout ; merci le renard! Mais comme je n'ai pas envie d'avoir deux machines, et que Firefox sur Mac n'est pas accessible, quand je veux consulter mon compte, je lance Firefox sous Windows avec NVDA ou JAWS. Sur l'Internet, ce n'est pas le seul exemple, et franchement ce n'est pas toujours le même qui gagne ! Donc, je pense que pour nous, si nous en avons les possibilités matérielles et financières, nous avons intérêt à avoir une grosse trousse à outils bien remplie et diversifiée.

Mes conseils VoiceOver …

Pour finir, voici quelques petits conseils pour bien commencer avec VO :
Le concept clef de VO, c'est l'interaction. Tant que vous n'ayez pas compris ce concept, vous n'irez pas plus loin. Vous ne serez pas à l'aise avec la Pomme, et le félin des neiges n'en fera qu'a sa tête.

Il existe trois façons de naviguer avec VO :

  1. Avec le clavier
    Assez fastidieuse pour moi ; beaucoup de raccourcis clavier à mémoriser, dont certains impliquent cinq touches ! Oui, oui, vous avez bien lu ! Cinq doigts des deux mains ! Maladroits s'abstenir !
  2. La navigation rapide
    Elle se pratique simplement avec les touches fléchées, éventuellement en combinaison entre elles. De loin, c'est la méthode que je préfère.
  3. Le fameux trackpad multitouch
    Les utilisateurs de l'iPhone connaissent bien celui-ci. Perso, je le désactive, mais, bon, c'est peut-être que je suis trop vieux (sourire), ou que j'ai commencé par le Mac et pas par l'iPhone ? J'aimerai bien avoir votre avis.

VO est très puissant, et les fameux raccourcis dont je parlais tout à l'heure, si vous êtes comme moi et que vous y êtes allergique, ne vous inquiétez pas ! Il y a de nombreuses méthodes pour les éviter, par exemple grâce à la personnalisation de vos raccourcis clavier, et à la création de vos propres gestes VO sur le trackpad.

Une dernière commande que je vous conseille d'utiliser sans modération, c'est Ctrl-Option-K, c'est-à-dire, l'Aide du clavier très complète. Elle vous renseignera, même sur les gestes du trackpad.

Pour ceux qui migrent de Windows, on vous reconnait, car souvent au lieu de taper - (tiret), vous tapez § (symbole paragraphe). Les habitudes ont la peau dure ! Sourire !

Salutations réunionnaises!

Rédigé par : Pierre Reynaud
joignable via la liste de discussion Forum@cecimac.net.
Ajouté au site le 21 août 2010.

Les témoins


Un jeune donne ses impressions au bout d'une semaine avec son MacBook

Il n'y a pas que le prix comme critère de choix !

Je souhaitais vous faire découvrir mon petit article, sans prétention aucune, concernant ma pensée du Macintosh.
Bon, j'avoue avoir fait cet article après avoir utilisé la chose pendant une semaine. Mais je vous laisse juger. Bonne lecture !

Lire l'article de Michaël sur son propre site (dans une nouvelle fenêtre)

Rédigé par : Michaël Lurkin
joignable sur son propre site ou via la liste de discussion Forum@cecimac.net.
Ajouté au site le 21 août 2010.

Les témoins


Un periple informatique…

Toutes les plate-formes ne sont pas pareilles !

J'ai un MacBook Pro depuis 10 jours maintenant. Je n'aurais pas été aidé au début, c'eût été la cata. Bref, messagerie, VoiceOver et quelques logiciels le sont.

J'ai commencé par MS-DOS et une plage braille, continué avec JAWS jusqu'à la version 5.10.383, et suis passé à Linux : Ubuntu d'abord, puis Debian dont l'installeur en mode texte est vraiment très bien fait et prend en charge la plupart des plages braille, tout comme Apple. J'utilise très rarement Windows depuis 2005, mais avec NVDA exclusivement. Quant à Linux, c'est presque devenu amusant, surtout en ligne de commandes, même si OpenOffice est très accessible avec Orca et une Debian Squeeze. Par jeu, je me suis offert un Eee PC sur lequel j'ai fait tourner une Debian en mode console.

Mac? Au départ, une curiosité parce que j'avais écouté le Guide Leopard avec la Debian. J'ai trouvé la voix presque "naturelle" par rapport à Espeak. Bref, je suis passé à l'acte et le MacBook Pro 13 pouces fait déjà pas mal de choses : courrier, un peu de musique et OpenOffice qui, sous Windows est pratiquement inaccessible alors qu'il est parfaitement accessible sous Linux et Mac. Je tiens à remercier les acteurs des sites Edencast, CeciTek et CeciMac ainsi que la Liste CeciMac de nous donner les informations nécessaires pour bien débuter sous ce système d'exploitation qui, somme toute, se rapproche de Unix/Linux. Seul petit problème pour moi : apprendre à modifier la table braille à ma convenance, car je n'aime vraiment pas la Table du Braille Francophone Unifié.

Voilà le témoignage d'un débutant !

Rédigé par : Michel Paillard
joignable via la liste de discussion Forum@cecimac.net.
Ajouté au site le 14 juillet 2011.

Les témoins


Hésitation au bout du tremplin…

…mais qu'est-ce que l'eau est bonne dans la piscine !

Depuis décembre 2010, j'utilise un Mac. Malgré un démarrage un peu "laborieux", je le trouve très pratique, stable et convivial.

J'ai commencé de m'y intéresser, non par passion, mais car je devais remplacer mon matériel informatique, à la suite de toutes sortes de problèmes avec mon PC, reformaté et tout réinstallé trois fois sans succès. Il y avait un mystérieux conflit entre mon logiciel de revue d'écran et des pilotes braille et Windows, que personne ne pouvait expliquer ou corriger, car c'est arrivé mystérieusement, sans aucune modification de la configuration. Je n'avais plus de braille, et après des temps aléatoires, le système se bloquait ou redémarrait. Tous les fournisseurs me trouvaient des explications hardware, me conseillant de changer de revue d'écran. €1800, ou attendre un accord de financement, qui aurait pris près d'un an, sans garantie d'acceptation.
Changer de PC ne résolvait rien du problème, et m'en créait même un autre : celui de devoir m'adapter à Windows 7 et de disposer d'une adaptation appropriée.

Donc, j'ai lu et questionné au sujet du Mac, qu'on m'avait dit adapté aux personnes aveugles. J'avais lu qu'en faisant la touche Commande et F5, il parlerait. Et qu'en connectant un afficheur braille sur un port USB, il y aurait du braille.
Cela me paraissait trop simple pour être vrai. Pour le plaisir, et pour vérifier, je me suis rendue dans un magasin de Mac où il y en a d'expo, et j'ai demandé au vendeur si je pouvais faire des tests.

Il n'était pas informé des adaptations pour aveugles, mais intrigué, il m'a dirigée vers une table où se trouvaient tous les modèles d'expo manipulables par les visiteurs, en trois exemplaires, et des clients testant l'Internet et d'autres applications. Il m'a dit : "Fais tout ce que tu veux, prends tout ton temps, touche à tout. De toute façon tu ne peux rien casser. C'est facile de tout réinstaller si tu fais des bêtises !"

Commande F5 : en effet, le Mac s'est mis à lire tout ce que je faisais, en anglais, avec une jolie voix. J'ai branché l'afficheur braille : un petit bruit, puis du braille.
Des visiteurs et clients sont venus voir et ont testé des choses par curiosité. N'y connaissant rien, cela m'a donné une petite démonstration variée, difficile à trouver en Belgique, car peu d'utilisateurs aveugles ou malvoyants et aucun lieu d'exposition ou de formation.
J'étais bluffée de constater que le Mac était effectivement utilisable sans devoir acquérir une revue d'écran, souvent chère et longue à obtenir si on demande un financement.

Je me suis dit, "Tiens, ça c'est génial, si j'utilise un Mac, mon futur employeur n'aura même plus besoin de faire des démarches pour obtenir des financements d'adaptations, et si j'en achète un, ça me coûtera moins cher que de régler mon problème PC, et je pourrais fonctionner rapidement avec du braille."

Pour de plus amples renseignements…

J'ai donc continué mes explorations sur le Net, et j'ai découvert un site d'infos en français, avec des cours, astuces, possibilités de formations à distance, forums d'entraide, etc.
J'ai pris le temps de télécharger tout ce dont j'aurais besoin pour franciser le Mac et d'étudier un peu quelques bases, puis suis retournée chez mon gentil vendeur et j'ai testé le Mac, que j'avais réussi à franciser en quelques minutes, grâce aux explications recueillies au préalable.
Puis, j'ai comparé les prix et performences des portables PC et Mac, et ce qu'il m'en coûterait en argent et temps pour maîtriser soit Windows 7 et une nouvelle adaptation, soit le Mac.
J'ai opté pour un MacBook Air : petit portable, très léger et d'un design que j'adorais.

Mon démarrage fut bien plus compliqué qu'au magasin.

Mettre la voix en français fut une vraie calamité. Par défaut, le Mac parlait américain. Pas de souci pour installer la voix française, mais impossiblité de la faire parler.
Il fallait se connecter à l'Internet pour l'activer et pour cela, je devais entrer mes infos wifi, cas de figure non-rencontré au magasin, l'Internet étant déjà configuré en wifi sur les Mac de démo, et voix donc activée automatiquement.
Sur le Macbook Air, pas d'entrée réseau, pour pouvoir me connecter par câble et éviter l'entrée de la clé wifi. J'ai supprimé ma sécurité et n'y suis quand-même pas arrivée, trop peu formée pour savoir comment m'y prendre pour l'activer et pas de voyants disposés à m'aider dans mon entourage, butés sur "Oh, ça c'est compliqué; sais pas t'aider !" J'ai dû me faire aider à distance par un habitué. Ça a été vite fait, mais… heureusement que j'avais un PC sous la main pour chercher de l'aide, et trouver quelqu'un de bonne volonté pour m'aider, sans voir l'écran et par mes explications de néophyte, car au magasin le vendeur ne voulait pas s'en charger—manque de temps !

Je comptais apprendre le Mac tout en utilisant mon PC capricieux. Mais je m'y perdais à passer de l'un à l'autre, car les commandes et logiques de manipulation sont différentes, et vu ses plantages répétitifs…
Pour les fonctions de base du Mac, rapidement, je me suis bien débrouillée, ainsi que pour le multimédia, l'Internet, etc. Confiante, j'ai cédé le PC à un voyant, puisqu'il fonctionnait sans problème, adaptations retirées.

Sacré erreur ! J'ai été vite totalement perdue et désemparée pour les activités plus difficiles telles que la mise en page, les tableaux, et d'autres petites choses un peu pointues que j'avais besoin de faire.
J'avais pourtant bien lu toutes les documentations disponibles et les aides, et même fait des fiches de commandes utiles dans tel et tel contexte. Cela ne me permettaient manifestement pas de comprendre ce que je devais faire et quelles commandes appliquer pour manipuler ces logiciels. Mes questions semblaient agacer les utilisateurs chevronnés, et moi j'étais bien embêtée à avancer dans mes activités personnelles et professionnelles.
Sous le conseil de quelques utilisateurs de Mac, j'ai voulu installer windows sur mon MacBook Air. On pouvait le faire, soit par un système de choix au démarrage entre Win ou Mac, soit en virtualisation, c-à-d en ouvrant une fenêtre dans Mac OS X pour utiliser Windows.

Nouveaux problèmes :

Tout cela a fini par me décourager.
Discussion avec mon vendeur qui proposais des Macs neufs et parfois d'occasion, et des PC. Il m'a expliqué que le modèle acheté n'était pas approprié à l'utilisation que je souhaitais en faire. Il proposait de reprendre ce Mac contre un modèle plus approprié neuf moyennant supplément, car plus cher, ou d'attendre une bonne occasion.
J'ai donc repris temporairement mon vieux PC et patienté… pour la bonne occasion. J'en suis donc revenue à "mes bonnes vieilles habitudes", regrettant quand-même la convivialité du Mac et m'énervant souvent des plantages à répétition de mon PC et ses nombreuses mises à jour, etc.

Mon nouvel ami !

La bonne occasion a fini par arriver : un beau MacBook Pro garanti 30 mois vol, casse, perte, et moins coûteux que celui que j'avais rendu. J'ai eu au passage l'imprimante et le scanner pour le budget de départ.
J'ai trouvé dedans un fameux bazar: plein de logiciels dont je ne savais que faire, une autre langue que le français dans la configuration par défaut.
Et je me suis dite que ce serait plus simple de tout remettre à zéro.
J'ai donc effacé le disque dur, et pu tout réinstaller sans aucune aide de voyants, car le Mac parle dès le démarrage de la machine.
Puis, j'ai installé Windows. Je l'ai mis en fenêtre Mac, donc j'ai pu faire aussi son installation seule, guidée par la voix du Mac.
Depuis, disposant de la double configuration, l'évolution de mon apprentissage est bien plus simple et moins stressante.

Malgré quelques péripéties de démarrage, j'apprécie beaucoup utiliser le Mac, pour différentes raisons:

Bonne nouvelle pour ceux et celles qui auraient peur d'un démarrage compliqué.

Des distributeurs français proposent des Macs préalablement configurés avec voix en français et table braille francisée.
Il semble aussi que les Macs commercialisés vers l'automne seront équipés par défaut de voix multilingues et d'un large choix de tables braille.

Conclusions :

Si on n'est pas passionné par l'informatique, ou peu entouré d'utilisateurs pour obtenir de bons conseils, c'est nettement plus simple de switcher de système avant que l'ancien soit mort, ou presque. Ou de pouvoir disposer, ne fût-ce qu'un petit temps, d'une double configuration sur son Mac.

Rédigé par : Murielle Timmermans
joignable via la liste de discussion Forum@cecimac.net.
Ajouté au site le 14 juillet 2011.

Les témoins


Transition difficile au début…

…mais pas question de revenir !

J'ai au départ eu pas mal de soucis à faire la transition entre PC et Mac. Aujourd'hui, je n'utilise que le Mac, et en suis plus que content. Le seul souci est effectivement que je n'ai pas trouvé un logiciel me permettant de faire de l'impression en Braille.
[Admin : Une bibliothèque de traduction et impression en Braille s'appelle Liblouis]

Mais franchement, je trouve beaucoup plus fiable et rapide le Mac que le PC.

De plus, au niveau économique, je rappelle que Mac a avec VoiceOver un système embarqué que n'a pas Windows. Rien qu'à cause de cela, je préfère soutenir Mac afin qu'il poursuive son développement pour les non-voyants.

Rédigé par : Francisco Taboada
joignable via la liste de discussion Forum@cecimac.net.
Ajouté au site le 14 juillet 2011.

Les témoins


L'iPhone fait l'ouverture…

…et le Mac suit !

1. Un peu d'histoire

Cela fait environ 7 ans—depuis l'âge de 7 ans—que je suis de plus en plus passionné par l'informatique. J'utilise des ordinateurs Windows en cours et en perso, et j'ai toujours aimé chercher.
Depuis quelques années, depuis la sortie de l'iPhone 3GS, je me suis dit, " Mon gars, il n'y a pas que Nokia. Intéresse-toi à autre chose que ce que tu connais ! "

Donc environ une semaine après, je suis allé en boutique chez mon opérateur. Le mec m'a sorti son iPhone, qu'il avait depuis une semaine. Je lui ai dit, " Va dans le menu Réglages, puis dans l'item Accessibilité, puis choisis VoiceOver. "
Je l'ai testé pendant une demi-heure, et je suis reparti avec.

2. L'arrivée du Mac à la maison

Mon père à toujours utilisé un Mac. Il ne comprenait pas pourquoi je n'avais pas de Mac, donc vers le mois de janvier 2012 je me suis lancé. Je suis allé chez Apple. Je me suis mis devant un Mac. J'ai fais Commande-F5, et VoiceOver s'est lancé. Je connaissais tous ces raccourcis grâce aux différents sites (Cecitek, Edencast) qui ont fait de magnifiques podcasts qui m'ont permit de comprendre le fonctionnement de ce fameux lecteur d'écran, qui est totalement différent de celui que j'utilisais sous Windows.

Donc, j'ai testé ce Mac (c'était un MacBook Pro de démo), puis un MacBook Air. Au bout d'une heure, je me suis dit, " Bon, je fais quoi ? "
J'ai demandé à un ami ce qu'il en pensait. Il m'a dit, " Franchis le pas ! Tu verras ; tu seras bluffé tout comme tu l'a été avec ton iPhone. "
J'ai pris un MacBook Pro, le plus haute de gamme qu'ils avaient.
Et je ne regrette surtout pas. Je me demande même pourquoi je n'y suis pas passé avant. J'ai perdu mon temps.

Donc, je pourrais donner un petit conseil aux débutants : " Allez-y ! Franchissez le pas ! Vous serez bluffés ! "
Le mieux est de tester. Le raccourci Cmd-F5 est super ; tapé sur un Mac, ce raccourci vous lancera VoiceOver. Testez !

Rédigé par : Lucas
joignable via la liste de discussion Forum@cecimac.net.
Ajouté au site le 24 mars 2012.

Les témoins

Accueil


Site construit sur un Mac, bien sûr!